Lancement officiel du RGA (7 Novembre 2014)

De gauche à droite: Rigobert MABOUNDOU, Bernard TCHIBAMBELELA, Gilbert ONDONGO respectivement Ministre de l'agriculture et de l'élevage, Ministre de la pêche et de l'aquaculture et Ministre d'Etat, Ministre de l'économie, du plan, des finances, du portef

07/11/2014

Au cours d’une cérémonie solennelle en présence de plusieurs membres du gouvernement et des représentants des institutions internationales au Congo, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie, du plan, des finances, du portefeuille public et de l’intégration, Monsieur Gilbert ONDONGO, a lancé ce 7 novembre 2014 à Brazzaville, le Recensement Général de l’Agriculture (RGA). Par ailleurs, le Ministre de l’Agriculture et de l’élevage, Monsieur Rigobert MABOUNDOU, tout en remerciant les partenaires au développement notamment la FAO, a rappelé les activités phares qui ont précédé ce lancement officiel, en particulier :

  • la préparation, l’adoption et la publication du décret n0° 2013-732 du 18 novembre 2013, portant organisation du Recensement Général de l’agriculture ;
  • l’organisation du Recensement pilote ;
  • la validation par le comité technique du RGA des documents techniques (questionnaires, manuels, plan de tabulation, etc.) ;
  • l’acquisition du matériel et des équipements (15 véhicules tout terrain, 220 Motos, 6 hors bords, 67 ordinateurs de bureaux, 18 ordinateurs portables, 11 imprimantes, 66 onduleurs, etc. ;
  • la mise en place de la plate-forme CountrySTAT pour la diffusion et l’archivage des résultats du RGA et des différentes données statistiques sur l’alimentation et l’agriculture, et enfin ;
  • l’élaboration du rapport panorama sur l’état actuel des statistiques sur l’alimentation et l’agriculture au Congo.

Le RGA est une opération exhaustive de dénombrement agricole, d’élevage, de sylviculture et d’agroforesterie dans leurs dimensions quantitative et qualitative mais aussi humaine et matérielle. Une opération qui facilite la formulation et l’évaluation des politiques publiques rurales et qui exprime la volonté des pouvoirs publics de retourner aux fondamentaux du pilotage rationnel desdites politiques.

Le Congo a plus que jamais besoin de disposer de statistiques multi sectorielles fiables. Le recensement s’inscrit dans le cadre de la recherche de l’efficacité. La réalisation du RGA constitue un facteur de base pour orienter les décisions en matière de planification agricole et de formulation de politique de sécurité alimentaire, et pour mesurer l’impact des différentes actions pour le développement du secteur rural. La première phase du RGA sera réalisé par un dénombrement exhaustif de toutes les exploitations agricoles et communautés rurales.

Cette collecte de données qui se déroulera sur toute l’étendue du territoire national aboutira à un dénombrement exhaustif de toutes les exploitations agropastorales et sylvicoles. Le recensement concerne toutes les composantes et tous les acteurs du secteur rural (agriculture, élevage, pêche, sylviculture et l’agroforesterie).

C’est dans ce contexte que le gouvernement a demandé l’assistance de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) dans la préparation et la réalisation du Recensement Général de l’Agriculture (RGA). J’invite toutes les institutions concernées, chercheurs et décideurs de venir visiter ce site fréquemment pour accéder aux dernières informations statistiques fiables afin d ;orienter leurs décisions et recherches.

Source: Semaine Africaine